AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sometimes it's hard to follow your heart ~ Teddy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
« Invité »


Invité


MessageSujet: Sometimes it's hard to follow your heart ~ Teddy Jeu 22 Déc - 20:14


« Nous voyons deux êtres qui se déchirent, qui jouent une partie comme une partie d'échecs et ils marquent des points, l'un après l'autre, mais celui qui peut bouger a peut-être une plus grande chance de s'en tirer, seulement ils sont liés, organiquement, par une espèce de tendresse qui s'exprime avec beaucoup de haine, de sarcasme.» Samuel Beckett "Fin de partie"(c)pretty incredible
Ma nuit comme d’habitude fût agitée. Le sommeil ne semblait pas vouloir venir. C’est fou comme une fois la nuit tombée le silence devenait oppressant dans mon appartement. Cela faisait longtemps désormais que je tentais de le tuer à coup de cachets et médicaments sensé m’apporter un peu de repos, un peu de temps pour souffler. Cependant, une fois le matin venu je suis emprisonné dans la même routine. C’est les paupières lourdes d’un sommeil non réparateur que je remarques que mon réveil sonne depuis quelques minutes avant que je ne le coupe. Ensuite, je vais prendre un café espérant dissiper les brumes de ma nuit troublée de songes empoisonnés, luttant contre la lourdeur de mes paupières pendant que j’attends que mon café ne soit prêt. Cependant, ce matin là, je n’avais plus de café. Incapable de me passer de ma dose, je retournais dans ma chambre m’habiller d’un sweat-shirt noir et d’un jeans avant d’attraper ma veste ainsi que mon Ipod pour sortir de chez moi et me traîner au centre afin d’aller acheter un café bien chaud. Mon gobelet en main, je pris une gorgée brûlante de ma boisson avant de me diriger vers le parc histoire de prendre un peu l’air. Pour un samedi matin, il n’y avait pas grand monde et pourtant le temps était plutôt doux. Sur l’herbe deux garçons s’amusait à se renvoyer une balle de football américain alors que plus loin un groupe de filles parlaient sans prendre la peine de simplement respirer. Amusé de cette vague continue qu’est la vie, je me baladais tranquillement dans les allées du parc une main en poche, mais écouteur visés sur mes oreilles perdu entre la réalité et la douceur des éclats d’une guitare acoustique.
Je dû me balader longtemps car déjà la matinée était presque sur le point de s’achever, cela faisait longtemps que j’avais jeter mon gobelet de café et finalement réveiller j’allais pouvoir retourner chez moi et voir ce que j’avais de prévu pour la journée. Me levant, je passais une main dans mes cheveux avant d’apercevoir une silhouette que je connaissais plutôt bien. La jeune femme était sur le point de passer sans me voir lorsque je l’interpellais au passage tout en retirant mes écouteurs : « Moi qui espérait passer un samedi calme et tranquille... » Teddy se retourna vers moi alors que je lui servais un léger sourire conscient de la pique que je venais de lancer pour entamer la conversation. Rien n’était bien aisé entre nous deux, travaillé ensemble ne pouvait pas s’apparenter à une épreuve, mais il ne s’agissait pas non plus d’une partie plaisir. Nos deux caractères faisaient des étincelles et puis.... Et puis je ne savais pas ce qui me prenait d’y penser parfois, de me demander pourquoi les choses ne se passait pas d’une autre manière. La vie est étrangement faîte, mais qui ne le savait pas ? On a tous nos blessures, des parties de nous qu’on ne désire pas montrer, des cicatrices fraîches que personne ne peut toucher et qui ne semblent pas cicatriser. Certaines personnes ont plus de cicatrices que d’autres. Parfois, on s’en sert comme d’excuse afin de ne pas affronter la réalité, d’affronter ce qui semble se trouver sous notre nez. « Enfin, tu es venue chercher ici de l'inspiration pour les prochaines musiques que tu vas me proposer ? »
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »


Invité


MessageSujet: Re: Sometimes it's hard to follow your heart ~ Teddy Ven 23 Déc - 11:49




Je me levais sans trop de mal, ma nuit était comme toujours sans rêves, un noir complet depuis que je prenais mes médicaments. C'est encore les yeux embrumé que j'arrivais dans ma salle de bain pour prendre la petite boite de pilule blanche et rouge. Depuis que l'on m'avait diagnostiqué ma bipolarité tout avait été différent. Beaucoup de personnes m'avaient tourné le dos. Je devais donc faire seule. Et je ne m'en sortais pas trop mal. Je vivais seule et me débrouillait par moi-même. J'enfilais un haut d'une couleur approximative et un slim noir. Une véritable allure de dépraver. De toute façon pour ce que j'allais faire aujourd'hui, je m'en fichais pas mal. Mes cheveux mis en place, je me dirigeais vers la cuisine afin de prendre ce qu'on pouvait appeler un petit déjeuner. Un café et un jus d'orange. Mon téléphone sonna et me fit sursauté par la même occasion. "Allo Teddy ? Bordel tu as vu l'heure qu'est-ce que tu fou ? On n'a pas toute la journée." Je soupirais fortement, faisant par la même occasion lever les yeux au ciel de mon interlocuteur, je le connaissais que trop bien, je pouvais deviner chacune de ses réactions. "Arrête de criser, Dev', je serais là dans dix minutes." Mon frère me raccrochais au nez, pour changer. J'attrapais ma veste, fermais l'appartement et pris la route des bureaux de mon frère. Depuis que nous étions arrivés ici, Devon avait réussi à faire son chemin, il avait une agence immobilière dans le centre et je travaillais pour lui le temps de percer vraiment dans la musique. Autant dire que j'allais y passer ma jeunesse dans son agence merdique.

Je marchais dans le parc sans faire attention au monde autour de moi, il faisait beau et les enfants étaient de sortie. Je n'aime pas entendre les enfants crier, ça m’insupporte au plus au point. Je voulais mettre mes écouteurs seulement il faut croire que tout le monde était contre moi aujourd'hui. Plus de batterie. Comment faire sans musique dans ce monde de fous ? Mon téléphone vibrait encore, je le sortais de la poche arrière de mon pantalon pour voir la tête de mon frère s'afficher sur l'écran. Et joyeusement j'ignorais son appel. "J'ai dit dix minutes tête de mule." Un soupire et quelques mètres plus loin, j'entendais une voix que je connaissait que trop bien. « Moi qui espérait passer un samedi calme et tranquille... » Je levais les yeux au ciel et me retourna doucement pour faire face à "la voix" Je regardais Kael d'un air totalement blasé, j'aurais voulu tomber sur n'importe qui sauf lui. Je n'étais pas vraiment d'humeur. Mais il était là alors nous ferons avec. "Personne ne t'a demandé de m'arrêter dans ma marche, au passage. Mais bonjour à toi aussi Kael." C'était comme ça entre nous, je l'appréciais, mais il y avait quelque chose en lui qui m'agaçait au plus au point et je ne pouvais m'empêcher de l'envoyer sur les roses, cela dit il en faisait autant.

C'était donnant donnant, malgré cette bizarre attraction entre nous, je ne le supportais que très peu, mais je ne pouvais cependant pas me passer de lui. Le boulot n'en restait pas moins bien compliqué.

« Enfin, tu es venue chercher ici de l'inspiration pour les prochaines musiques que tu vas me proposer ? » Je le regardais, avant de ranger mon téléphone, plaçant par la même occasion mon frère au second plan. "Pas vraiment, non. J'espère que tu n'attends pas après ma musique." Je ne sais pas vraiment de quoi ça pouvait venir, mais ça faisait des jours que je n'avais rien écrit, ça ne m'étais pas arrivé depuis des années. J'avais besoin de temps, de retrouver l'inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »


Invité


MessageSujet: Re: Sometimes it's hard to follow your heart ~ Teddy Ven 23 Déc - 21:54


« Nous voyons deux êtres qui se déchirent, qui jouent une partie comme une partie d'échecs et ils marquent des points, l'un après l'autre, mais celui qui peut bouger a peut-être une plus grande chance de s'en tirer, seulement ils sont liés, organiquement, par une espèce de tendresse qui s'exprime avec beaucoup de haine, de sarcasme.» Samuel Beckett "Fin de partie"(c)pretty incredible
Certains instants et certaines personnes à faire ressortir le meilleur de nous, à l'extirper de notre moelle pour nous le montrer bien en face. D'autres personnes nous laissent indifférentes, d'autres encore font ressortir le pire de nous. Teddy ? Je n'aurai su dignement la mettre dans une catégorie, c'était peut-être l'exception qui confirmait la règle, une erreur de calcul, une anomalie. En sa présence je n'étais pas quelqu'un de pire, je n'étais pas meilleur, cependant je n'étais pas le même. Je trouvais peut-être quelque chose dans son regard, une étincelle, quelque chose qui ne me laissait pas indifférent, néanmoins on ne cessait jamais de se chamailler ce qui ne m'aidait pas à comprendre. Malgré tout, cette fois c'était moi qui entamait les hostilités, c'est sans étonnement que je fis face à son air blasé. «Personne ne t'a demandé de m'arrêter dans ma marche, au passage. Mais bonjour à toi aussi Kael.» Un léger sourire étira mes lèvres alors que je la retrouvais bien piquante et légèrement caustique comme à son habitude. Pour seul réponse à sa remarque j'haussais les épaules comme pour dire que dieu seul savait pourquoi je l'avais arrêté, mais au fond on savait certainement tout les deux pourquoi, mais fallait il encore se l'avouer. Plus par envie de la retenir que par politesse, je l'interrogeais sur l'avancement de ses oeuvres musicales. Dépendant, je l'étais certainement un peu, même si c'était loin d'être simple de jongler entre agacement et instant de trêve. Mais bon, si on en était là, c'est que ni l'un ni l'autre nous ne faisions rien pour l'empêcher. Alors le mieux c'était de parler de choses qui nous touchaient autant l'un que l'autre. La musique était sans nulle doute cette chose, c'était ça qui avait fait se croiser nos chemins et qui gardait encore pour un temps nos destins liés.
«Pas vraiment, non. J'espère que tu n'attends pas après ma musique.» Pas vraiment, mettre de la pression sur l'épaules des artistes qui enregistrent chez moi, ou me fournissent quoique ce soit n'était pas dans mes habitudes. La seule musique qui vaille la peine d'être écrite c'est celle qui vient du coeur, celle qui est sincère est se permet de prendre son temps. « Non, je n'attends pas après ta musique, mais dès que tu as quelque chose, je suis une bonne oreille il parait. » Fourrant mon Ipod dans le fond de ma poche, je continuais à jouer avec les écouteurs de celui-ci tout en regardant la jeune femme conscient de la distance qui nous séparait autant que ce lien étrange qui semblait nous réunir. Paradoxe étrange que celui qui permet l'existence de deux personne qui s'oppose et se repousse sans être capable cependant de rester éloignés. Deux éléments dont leurs charges se repoussent alors que si on les pivote très légèrement, ils ne peuvent lutter contre leur propre attirance. « Je ne te dérange pas alors que tu as quelque chose de prévu j'espère ? » Une espèce de prévenance souvent ombragé par tout ce qui se trouvait entre nous. Qu'il s'agisse de nos caractères dissonant, de cette raison vague et pourtant compréhensible qui nous poussait à toujours nous lancer des piques comme chien et chat., de ces choses qu'on ne veut pas toujours comprendre et qui pourtant explique tout. Il n'empêchait que malgré cela, éclaircies et léger orages se succédaient sans logique définie. Juste parce qu'on le voulait bien, de toute façon on y pouvait rien, lutter n'est pas toujours le bon moyen. « Je n'ai pas envie de déranger tes plans. » Puis j'avais moi même prévu d'écouter quelques démos, mais bon, je n'avais pas besoin d'être outrageusement stricte à ce niveau là. Un avantage de ne pas avoir de patron au dessus de soi, bien que toute liberté avait son prix. Qu'il s'agisse de travail ou bien de toute sorte de relation. On est jamais entièrement libre sans en payer le prix et celui-ci varie sans qu'on ne comprenne forcément pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »




MessageSujet: Re: Sometimes it's hard to follow your heart ~ Teddy

Revenir en haut Aller en bas

Sometimes it's hard to follow your heart ~ Teddy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )» présentation de Teddy Lupin» The way of the heart.» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)» I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you serious ? :: ♥ ARCHIVES :: Archives-