AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Lou-anne&Elian || Faire les courses, ça rime avec quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
« Eilian R. Fitzwalter »

avatar


✿ Mots postés : 154
✿ Métier/Etude : instituteur en maternelle


▬ T'es qui toi ?
✿ Situation amoureuse: C'est compliqué
✿ Friendship, tes amis quoi::
✿ Ton Agenda ::
MessageSujet: Lou-anne&Elian || Faire les courses, ça rime avec quoi ? Jeu 29 Déc - 23:01


(c) tumblr
Lou-Anne&Eilian
Je voudrais juste... aligner deux mots pour que vous arrêtiez de me prendre pour un débile profond...
« Cette année, j'ai pris une bonne résolution », avait annoncé Eilian le matin même au réveil, après que son café soit parvenu à le rendre à nouveau humainement répondant. « Je ferais toujours les courses lorsque ça sera mon tour ! » Vu le regard dubitatif lancé par Joshua Calloway, son colocataire, l'annonce n'avait pas l'air d'avoir franchement convaincue les foules. Vexé par le peu de considération que son meilleur ami avait pour ces bonnes résolutions, il avait commencé à protester vivement, s'étonnant que Josh reste aussi silencieux et peu complaisant face à ce qu'il jugeait être une bonne nouvelle, puisque le cuisinier se plaignait toujours qu'il oublie de faire les courses quand son tour était venue. Il avait voulu poursuivre, mais s'était souvenu en plein milieu de sa tirade de toutes ces anciennes bonnes résolutions. L'an passé, il avait voulu apprendre à cuisiner comme Josh pour faire à manger de temps en temps. Résultat des courses, hormis le chocolat chaud et les gâteaux, chaque incursion culinaire Fitzwalterienne se terminait par un drame et une cuisine apocalyptique. L'année précédente, il avait voulu apprendre à conduire une moto. Une nuit en observation à l'hôpital et trois mois de plâtre avaient eu raison de son ambition. Les années précédentes encore, il avait eu des résolutions plus proches de celle d'aujourd'hui : faire plus souvent le ménage, arrêter de manger des bonbons, ne plus se ruiner en allant voir Mickey et ses amis... et il avait toujours abandonné avant même la fin de la première semaine de janvier. Non, il n'était décidément pas fait pour les bonnes résolutions... ou peut-être très doué pour ne pas les tenir. Sauf que cette fois-ci, il voulait vraiment que ça marche. Aussi, avait-il décidé qu'en ce début d'après midi, il irait faire les courses et achèterait tout ce que Joshy avait marqué sur sa petite liste hebdomadaire. Son meilleur ami serait fière de lui...

Il ignorait cependant, lorsqu'il avait pris ces clés et son manteau, que tirer un panier rempli de légumes et autres aliments était aussi ennuyeux. Comment les gens pouvaient-ils passer autant de temps devant les sachets de pain de mie ? Douze marques différentes, douze prix différents et la même chose au final. Pourquoi des couples avaient-ils besoin de se disputer sur celle à prendre ? Il fallait prendre la moins cher et puis c'est tout... non ? En tout cas, lui il fit comme ça à chaque fois. Et cela ne l'empêcha pas d'être éreinté lorsqu'il arriva enfin devant une caissière avec une amabilité digne d'un ours au sortir d'hibernation. Il eut envie de lui demander pendant une seconde si elle était mal léchée, mais il se souvint que ce genre de phrase avait un double sens qui pourrait le faire traîner en justice pour harcèlement. Mieux valait éviter. Il se mordit donc la lèvre et se contenta d'un « Bien à vous, ma chère. Votre amabilité fut un délice pour mes oreilles. »

Les bras chargés de sac en plastique contenant la nourriture nécessaire au régiment qu'ils devaient nourrir quotidiennement, il se souvint qu'il devait aussi acheter un cadeau pour sa petite sœur. La demoiselle n'avait pas vraiment été séduite par celui qu'il lui avait offert à Noël et il s'était promis de lui offrir quelque-chose d'autre dès qu'il mettrait les pieds dans une boutique. Il avait mis sa mère dans la confidence qui lui avait confié deux trois suggestions de choses qui faisaient baver d'envie sa petite perle ces derniers temps. J'aurais dû y songer avant. J'aurais moins galéré à trimbaler son cadeau dans ma poche en faisant les courses pour manger que maintenant l'inverse. Faisant demi-tour alors qu'il se trouvait au niveau des portes battantes à l'entrée du centre commercial, il reprit la direction des boutiques, réfléchissant à la localisation de la boutique salutaire. « Troisième niveau, après les toilettes pour filles où Charlie va toujours... », dit-il pour lui-même, faisant sursauter une vieille dame qui passait à côté de lui et qui chercha pendant plusieurs secondes s'il parlait à quelqu'un de précis ou non. « Désolé, madame », s'exclama-t-il en s'en rendant compte. « Réfléchir à voix haute est souvent plus prolifique qu'une discussion interne avec soit même. » Il lui adressa un grand sourire et un clin d'oeil avant de se diriger d'un pas décidé vers l'ascenseur le plus proche. Celui-ci commençait d'ailleurs à se refermer et Eilian se mit à courir pour l'attraper au vol. « Non, non, non, attendez !!!! »

Alors que les portes se fermaient presque complètement, il passa son coude dans l'entrebâillement. Celle-ci se refermèrent un peu brutalement sur son articulation, avant de se rouvrir. « Aïe... » Il grimaça en entrant, tête baissée, dans la petite cabine. « Désolé, désolé ! Ma faute ! » il n'avait pas vraiment quelque-chose à se reprocher, c'était plus une phrase lancée à la volée comme ça, parce qu'il considérait comme plutôt mal élevé d'empêcher la fermeture d'un ascenseur rendu à ce point de sa fermeture et de ne pas attendre le suivant. Il releva les yeux et se figea momentanément. Il n'y avait qu'une seule personne dans l'ascenseur. Et cette personne ne lui était pas totalement inconnue. Bien qu'il ignorait même jusqu'à son prénom, il connaissait parfaitement sa profession, son visage et même le timbre de sa voix quand elle était en colère contre lui. Et pour cause. Il s'agissait de la charmante infirmière de l'école maternelle de Springfield où lui-même travaillait...

________________________

(c) tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Lou-anne&Elian || Faire les courses, ça rime avec quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» faire ses courses» Il ne faut pas faire traîner les angines [Livre I - Terminé]» Lorsque l'heure de faire ses courses sonne ... [Monologue Meri]» [FB][Solo] Faire les courses, ça rend nostalgique» La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you serious ? :: ♥ ARCHIVES :: Archives-